Les visas

Le visa est un document apportant la preuve qu’une autorisation d’entrer dans le pays a été donnée au demandeur.

Pour entrer dans la plupart des pays, votre passeport doit être accompagné d’un visa délivré par l’ambassade ou le consulat étranger établi en France. Il se présente sous la forme d’un tampon ou d’une vignette autocollante, apposé sur le passeport en cours de validité. La validité du passeport doit dépasser la date d’expiration du visa demandé.

Afin de disposer des documents indispensables à l’expatriation à temps (formulaires, photographies, extrait de casier judiciaire, relevé bancaire,…), il faudra contacter les services consulaires étrangers en France au plus tôt.

N.B : Les Français souhaitant se rendre dans un pays de l’Espace économique européen sont dispensés de visa. Dans ces pays au delà de 3 mois, une autorisation de séjour est souvent nécessaire et est à solliciter auprès de l’administration locale.

Si vous êtes domiciliés en France : Vous devez déposer votre demande de visa électronique à la mairie de votre ville ou la préfecture ou sous-préfecture compétente selon votre résidence.

Si vous êtes résident à l’étranger : Vous devez déposer votre demande de passeport auprès du consulat ou de l’ambassade de votre domicile. A l’étranger, le délai de délivrance d’un passeport est de l’ordre de 2 à 3 semaines à compter de la réception par le consulat du dossier complet.

Les visas Vacances-Travail

Ces visas permettent aux ressortissants des 2 Etats de séjourner, à titre individuel, dans l’autre Etat signataire afin d’y passer des vacances, tout en y exerçant un métier pour compléter leurs moyens financiers. La demande de visa soit être faite auprès de la représentation diplomatique ou consulaire en France du pays d’accueil.

Le visa délivré sera valable pendant un an, vous disposez ensuite d’un délai de 12 mois pour entrer dans le pays d’accueil. La durée de séjour ne doit pas excéder un an à compter de la date d’entrée dans le pays, sans possibilité de prolongation. Par ailleurs, il n’est (en principe) pas possible de changer de statut pendant la durée du séjour. A votre arrivée, un permis de travail vous sera délivré. La durée de travail chez un même employeur pourra être limitée. Enfin, vous ne pourrez pas bénéficier du système de protection sociale (Cf. Onglet « Protection sociale ») du pays d’accueil.

Seules l’Australie et la Nouvelle-Zélande n’imposent plus de quota pour les Français, l’ensemble des autres pays proposant ce programme limitent et fixent chaque année le nombre de participants au programme.

Conditions de participation :

  1. Ne pas avoir déjà bénéficier de ce programme dans le pays en question
  2. Avoir en 18 et 30 ans révolus à la date du dépôt de la demande de visa (35 ans pour le Canada)
  3. Ne pas être accompagné d’un enfant à charge
  4. Etre titulaire d’un passeport français en cours de validité
  5. Etre en possession d’un billet de retour, ou de ressources nécessaires pour acheter un billet de retour
  6. Disposer de ressources nécessaires pour subvenir aux besoins au début du séjour. Le montant des ressources minimales exigées est fixé chaque année par l’Etat signataire.
  7. Si besoin est : Fournir une lettre de motivation, voire un curriculum vitae et présenter un certificat médical, et casier judiciaire vierge (suivant l’emploi demandé)
  8. Justifier de la possession d’une assurance privée couvrant tous les risques liés à la maladie, la maternité, l’invalidité, l’hospitalisation, le rapatriement pour la durée du séjour.

La France a signé des accords relatifs au programme « Vacances-Travail » avec les pays suivants :

  1. Australie
  2. Canada
  3. Corée du Sud
  4. Japon
  5. Nouvelle-Zélande

Visa français pour le conjoint étranger d’un français

Le visa long séjour : il permet au conjoint étranger d’un résident français de s’installer en France ou d’effectuer un séjour d’une durée supérieure à 3 mois. Ces visas sont délivrés par les autorités consulaires françaises du pays où réside habituellement le conjoint étranger. Leur validité est d’un an. Si le conjoint étranger a l’intention de prolonger son séjour et de dépasser la date limite de son visa long séjour, il devra alors solliciter une carte de séjour auprès de l’autorité préfectorale dans les 2 mois précédents l’expiration de son visa.